Folies d'O - Amphithéâtre du Domaine d'O - Juillet 2017

Direction : Jérôme Pillement

Collectif 1B2P/TragédieMonstre

Scénographie : Amélie Kiritze Topor

Costumes : Benoît Bénichou

Lumières : Thomas Costerg

Mouvement : Anne Lopez 

Gabriel von Eisenstein : Armando Noguera

Rosalinde : Diana Axentii
Falke : Nicolas Rivenq
Adèle : Mélanie Boisvert
Frank : Lionel Peintre

Orlofsky : Guilhem Terrail
Alfred : Marc Larcher
Blind : Charles Alves da Cruz

Ida : Véronique Parize

Frosch : Sylvére Santin

Ivan : Charles Bonnet

La gitane / La fliquette / La baronne /

La call-girl / Le clown : Anne Lopez

Choeur de l'Opéra national de Montpellier

Nouvelle traduction des textes chantés /

adaptation des dialogues : Benoit Bénichou 

La Chauve-Souris, farce tragique … ou La vengeance de la chauve-souris … La vengeance de Falke  ou la descente aux enfers d’Eisenstein.  Comment une farce devient un véritable cauchemar. Un face à face violent sur une musique à première vue légère …

 

La Chauve-Souris est avant tout une farce. La farce est là, certes, mais elle n’est que le point de départ et le fil conducteur d’une vengeance amère. Falke, avec l’aide de son ami le Prince Orlofsky revient le temps d’une soirée, méticuleusement préparée depuis des années, se venger d’une profonde humiliation vécue il y a plus de dix ans. Eisenstein y perdra beaucoup.

 

La farce … L’illusion … un Domaine … Le Domaine d’O … d’Orlovsky … un théâtre … son théâtre … 

 

La Chauve Souris et la question du théâtre. 

Rosalinde, ex chanteuse, Alfred, son amant, chanteur, Eisenstein, son mari, pseudo chanteur, Adèle, femme de chambre, se fait passer pour une comédienne et rêve de faire du théâtre, Ida sa soeur, danseuse à l’opéra… les personnages se font passer pour d’autres, il est aussi question d’auditions… Le théâtre est omni présent dans cette oeuvre. Il semble évident de ne pas écarter cet composante importante dont la plus évidente est la Farce elle même. Une farce/vengeance organisée. Une pièce dans la pièce … Un jeu violent dans une réalité … 

 

Avec l’aide et soutien d’Orlvsky, Falke, metteur en scène de la soirée invite Rosalinde et Eisenstein à passer quelques jours dans le Château du Domaine D’O(rlovsky) et engage des comédiens, danseurs, prostituées  afin de mettre en action sa vengeance. Tous sont complices, tout est organisé. Sous le regard blasé, désabusé de son ami Orlovsky, Prince décrépi, Falke, Rosalinde et Eisenstein se déchirent sous nos yeux … sur scène … un théâtre en décrépitude à l’image de son propriétaire le Prince Orlovsky. Les ors du passé ressurgissent le temps d’une soirée/vengeance qui profitera également à Orlovsky à qui Falke réserve une surprise de taille … 

 

J’ai souhaité travailler sur une nouvelle traduction de l'opérette et j'ai également retravaillé l'adaptation des dialogues parlés déjà faite pour la production du CNSM de Lyon à partir de la pièce de théâtre originale, Le Réveillon de Meilhac et Halévy.