Théâtre de Caen - Mars 2010

Direction : Dominique Debart

Vidéos réalisées en collaboration avec les étudiants de l'école Supérieure d'arts & médias de Caen :
Alexia Aublet, Gregory Bion, Pierre Capiemont, Claire Danvy, Guillaume Gautier, Guillaume Hess, Camille Jacquot, Renaud Jaillette, Pierre LeCann, Tong Yan Feng.


Don Quichotte : Lisandro Abadie 
Maese Pedro : Gregory Finch 
Le Truchement : Louis Augustin, soliste de La Maîtrise de Caen

El Retablo ou le théâtre dans le théâtre ... 

Une écurie d’une auberge, un théâtre de marionnettes, celui de Maître Pierre. Les aventures de Mélisendre et Don Gaïferos y sont racontées au public par l’Enfant et mimées par les marionnettes. 

Cette auberge est le Théâtre de Caen - l’écurie : la salle – le public et Don quichotte : le public du théâtre de Caen – Maître Pierre : le directeur du théâtre -  le théâtre de marionnettes : un écran de projection sur la scène  - les marionnettes : la vidéo.

L’Enfant, personnage central de l’action, posté devant l’écran, interagit avec les images projetées comme si cette histoire était inventée par lui et s’échappait de lui. 


Maitre Pierre, directeur du théâtre  veille au bon déroulement de la soirée tandis que Don Quichotte, assiste au spectacle de marionnettes depuis la salle.

Les images – un film d’animation créé en partenariat avec les étudiants de l’école des Beaux Arts de Caen, remplacent des marionnettes et montrent ces aventures de Mélisendre et Don Gaïferos vues par L’Enfant au grand désespoir de Don Quichotte qui finit par grimper sur scène et déchirer l’écran de projection horripilé par les digressions de l’Enfant. 


Il s'agît par là de parodier les libertés d’interprétation prises par nombre de metteurs en scène aujourd'hui ainsi que les réactions du public face aux metteurs en scène.

La soirée est en 3 parties; Le Tricorne, Le Concerto pour Clavecin et Les Tréteaux de Maitre Pierre, 3 œuvres de Manuel de Falla s’enchaînent sans entracte. 


Nous avons envisagé avec Dominique Debart d’intégrer l’orchestre à cette mise en scène et prévoir les changements de configurations des instrumentistes grace à la fosse hydraulique, selon une évolution de l’intime vers l’ouverture afin de créer un rythme aussi bien sonore que visuel.